Actufoot13

MALLEMORT EST ENCORE LÀ !

La Première Division de Mallemort est encore là, présente au 4e Tour de la Coupe de France. Une performance historique pour l'équipe de Karim Sefiat. Le coach nous livre les clés de ce début de saison canon.

Karim, les résultats sont étonnants... Quel est le secret ?

« Une nouvelle équipe dirigeante »

J'ai construit un nouveau projet sous l'impulsion d'une nouvelle équipe dirigeante et sous l'effet de l'EURO 2016, événement lors duquel Mallemort a accueilli l'Autriche. Il a donc fallu remettre nos installations aux normes UEFA. On s'est donc appuyé sur ce renouveau et sur cette petite notoriété que nous a apporté l'EURO pour reconstruire un groupe quasiment dans son intégralité. A l'équipe de l'année dernière s'est ajoutée une trentaine de joueurs supplémentaires. On a mis en place une équipe compétitive avec la culture de la performance.

Comment s'est passée l'avant-saison ?

Depuis début Aout, on crée une dynamique entre les joueurs et un équilibre entre anciens et nouveaux joueurs. J'ai beaucoup insisté sur les capacités intrinsèques de l'équipe. L'objectif est de mettre les qualités individuelles au service du collectif. Il a fallu un bon mois pour que la mayonnaise prenne. Il y a le respect du travail, des dirigeants, de l'équipe technique, des joueurs...

Votre parcours en Coupe de France est exceptionnel...

« Avec respect et sérieux... »

Peut être que l'on est le "petit poucet" comme on dit mais j'ai surtout insisté sur l'utilisation de la Coupe de France pour préparer le championnat. Lors du premier match contre Bouc Bel Air on perd (3-2) mais on nous donne finalement le match sur tapis vert. Ensuite, lors du 2e Tour, la qualification a été très difficile face à la Promotion de Première Division de Salins de Giraud où on gagne aux tirs au but (2-2 ; 2 tab à 4). C'est la preuve que cette compétition nous a servi à préparer le championnat... On prend les matchs de Coupe de France avec respect et sérieux mais ce n'est pas la priorité même si ça crée une émulation.

Pour le 4e Tour, vous vous déplacez chez la PHB de Jonquières ?

Jonquières, c'est une équipe qui est un peu comme la notre. C'est familial et comme nous, leur objectif principal est le championnat. On va tout faire pour mener à bien le match de dimanche à l'extérieur. C'est quand même un petit événement car c'est historique pour Mallemort de se retrouver à ce niveau de la compétition. Je ne veux pas qu'on s'emballe. La Coupe de France laisse des souvenirs de football. A la fin du match, tu gardes le maillot pour avoir un souvenir de ce beau moment. C'est génial de se retrouver à ce niveau pour un club de Première Division ! Ça reste dans la carrière d'un joueur une étape inoubliable. C'est la seule compétition qui nous permet de rencontrer des équipes contre lesquels on aurait jamais dû jouer. Il faut en profiter et prendre du plaisir.

Quel a été votre discours par rapport à ce match ?

« On a encore rien fait »

Notre adversaire est une PHB. Mon discours a donc été très simple : c'est l'occasion rêvée de passer un tour supplémentaire. On serait tombé contre Martigues ou une autre grosse cylindrée, il y aurait eu très peu de chances de passer mais contre une PHB il y a peut être un coup à jouer. On s'est mis dans les meilleures dispositions en gagnant (9-2) face à la Savine dimanche en championnat. Les joueurs adhèrent au schéma de jeu et je suis content du travail fourni par les joueurs et le club mais on doit garder les pieds sur terre car on a encore rien fait.

LA MÉTÉO DE NOTRE VILLAGE

Aucun événement